SFGV-FSJFSFGV FSJF LogoSchweizer Familiengärtner-VerbandFédération Suisse des Jardins FamiliauxSFGVFSJF
SFGV-FSJFSFGV FSJF LogoSFGVFSJFFédération Suissedes Jardins Familiaux

Semaine des alternatives aux pesticides de synthèse

Bon pour la biodiversité!

Du 20 au 30 mars 2024, l’Association des petits paysans organise une Semaine pour les alternatives aux pesticides de synthèse. Une chance pour la biodiversité.

Fondée en 1980 par 200 paysannes et paysans sous le nom d’Association de défense des petits et moyens paysans, elle s’est affiliée l’année suivante à l’Union suisse des paysans avant de s’en distancer. Deux ans après sa création, elle lançait l’initiative«Pour une protection des exploitations paysannes et contre les fabriques d’animaux». Depuis lors, elle s’engage dans des projets visant une agriculture diversifiée, écologique et sociale. Avec une production de denrées alimentaires respectant le bien-être des animaux, elle assure aux producteurs un revenu équitable et propose à la population une large palette d’aliments régionaux soigneusement produits.

Sur tous les fronts

L’Association des petits paysans est active sur le front d’enjeux actuels: politique agricole,  changement climatique, génie génétique, transmission des exploitations agricoles… Elle prône l’évolution du programme de la PA 2030 de l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) vers une politique agricole et alimentaire globale et durable assurant à notre population croissante une production saine et suffisante. En ce qui concerne la «Stratégie Climat pour l’agriculture et l’alimentation 2050» élaborée par l’OFAG , l’Association demande notamment des taxes d’incitation, des droits de douane durables et la transparence des coûts.

Dans le domaine du génie génétique, elle s’engage pour une régulation stricte de tous les OGM. Car actuellement le marché des semences se concentre, la pression pour une autorisation rapide de mise sur le marché de nouvelles techniques s’accélère, la liberté de choix des consommateurs n’est pas assurée.

L’Association des petits paysans s’engage pour la protection du climat et de la biodiversité.
L’Association des petits paysans s’engage pour la protection du climat et de la biodiversité.

Difficile accès à la terre

Nombreux sont les exploitants agricoles qui manquent de relève familiale pour reprendre leur domaine et se retrouvent sans successeur. Une situation paradoxale alors qu’augmentent les demandes de reprise d’agriculteurs bien formés en dehors du contexte familial… mais elles s’achoppent aux règles strictes du Droit foncier rural. Depuis 10 ans, l’Association des petits paysans est en charge du «Point de contact pour remise de fermes extra-familiale». Elle a remis en 2022 au Conseil fédéral une pétition «Chaque ferme compte» visant à faciliter l’accès à la terre.

En Suisse romande

Fin 2023, l’Association comptait en Suisse un peu plus de 5’000 membres cultivateurs, agriculteurs ou consommateurs. Fondée outre-Sarine, elle est depuis 2019 également présente en Suisse romande où elle compte déjà 300 membres et acquiert régulièrement un nombre croissant de sympathisants et donateurs.

«Ensemble, cultivons l’avenir!»

En 2019, l’Association des petits paysans a lancé dans notre pays un «Regio Challenge». Cette semaine d’action pour la consommation de produits régionaux et de saison était placée sous la devise «Mangeons ce qui pousse au détour du chemin!» avec en point de mire l’échange direct entre producteurs et consommateurs. L’événement a été reconduit les années suivantes.

Simple et efficace: le logo de l’Association des petits paysans
Simple et efficace: le logo de l’Association des petits paysans

Du 20 au 30 mars 2024, l’Association des petits paysans met sur pied une Semaine pour promouvoir les alternatives aux pesticides de synthèse. Placée sous la devise «Ensemble, cultivons l’avenir!», elle promeut des alternatives durables favorables à la biodiversité. Un programme positif, qui rejoint les objectifs de notre Fédération suisse des jardins familiaux.

«Mangeons ce qui pousse au détour du chemin!»

Un attrayant panier de produits bio proposé par l’association Rage de Vert
Un attrayant panier de produits bio proposé par l’association Rage de Vert

«Rage de Vert»

La parole à Cédric Jecker, maraîcher romand à Thielle (NE), membre de l’Association suisse des petits paysans et du groupe «Rage de Vert».

Cédric Jecker, vous êtes donc membre à la fois de l’association «Rage de vert» et, à titre privé, de l’Association des petits paysans?

Oui, depuis 13 ans. Tout comme mes collègues maraîchers, je partage les objectifs des deux associations.

Quelles sont les activités de Rage de vert?

Nous sommes actifs dans l’agriculture urbaine de proximité. Nous proposons en vente directe des paniers de légumes exclusivement biologiques, soit en libre-service, soit en livraison pour nos abonnés qui ne viennent pas choisir eux-mêmes les produits.

Le dynamique logo de Rage de Vert
Le dynamique logo de Rage de Vert

Nous sommes très éloignés de la pression des intermédiaires entre producteurs et consommateurs. Selon le désir de nos abonnés, nous livrons à vélo nos paniers de légumes ACP (Agriculture Contractuelle de Proximité_).

Votre groupe compte-t-il de nombreux abonnés?

Rage de vert compte à peu près 180 abonnés à l’année qui viennent s’approvisionner en produits maraîchers bio dans nos points de dépôt. Actuellement, nous connaissons des difficultés pour trouver des abonnés. Depuis deux ans, nous «ramons» un peu. Nous souhaitons que Rage de Vert arrive à 200 abonnés pour être «un peu plus au large».

Sans contrat avec des intermédiaires, vous êtes vulnérable aux conditions climatiques…

Si la météo est mauvaise, tout n’est pas perdu: notre assurance,c’est nos abonnés.

Simone Collet

Laisser un commentaire


Commandez votre matériel de campagne:
initiative-biodiversite.ch/shop/

Oui à la biodiversité
le 22 septembre 2024